Quartier Berliet, Lyon

Maîtrise d’ouvrage
Bouygues Immobilier

Maîtrise d’œuvre
Urbaniste : Intens-Cité (AIA Life Designers + Buffi Associés)
L’activité d’Intens-Cité est désormais portée par AIA Territoires.
Architecte : AIA Architectes
BET : Iliade
Paysagiste : AIA Territoires

Programme
Plan masse de 4 îlots : logements, commerces, école, bowling, activités…
Architecture d’un îlot : 366 logements, commerces et bowling

Surfaces
2,7 ha – 50 000 m² bâti

Calendrier
Livraison 2017

Au cœur de Lyon (8e arrondissement), le nouveau quartier Berliet métamorphose le site d’anciens hangars industriels en un quartier contemporain, lumineux, mixte, connecté au réseau urbain mais aussi à son histoire.

Le parti urbain révèle le passé industriel du site. Les bâtiments, métaphore de pièces métalliques extrudées glissant le long de lignes de fabrication, donnent corps à la mémoire de Berliet, constructeur automobile du début du XXsiècle. Le parcellaire, traité en « lanières », reprend l’empreinte du parcellaire industriel. Édifices et espaces extérieurs (voiries, passages privatifs, cours, jardins) alternent sous forme de rubans nord-sud. Ils sont maillés par deux voies publiques et des circulations douces qui relient le quartier à la ville. Les lanières végétales se déroulent dans les cinq dimensions, au sol et en toiture, mais aussi verticalement, en murs végétalisés, et ménagent des jardins privatifs.

Ils favorisent les échappées, l’ouverture au soleil et les vues entre les édifices.

Le plan masse favorise la diversité des modes d’habitat (30 % en logements sociaux et le reste en accession libre) et la richesse des espaces partagés : logements, école, commerces… Il est adaptable dans le temps et autorise une modulation des hauteurs des édifices et du rapport d’échelle avec l’environnement (le plafond des bâtiments varie de R+5 à R+9).

Le projet architectural, sur l’îlot 1, est formé de trois « lanières » de 12 à 16 m de large, avec de vastes terrasses côté sud et des « façades épaisses » (balcons, loggias, vérandas, jardins d’hiver) côtés est et ouest. L’épaisseur est ici traitée comme un entre-deux habitable entre l’intérieur et l’extérieur des appartements. La toiture est plantée et accessible, elle apparaît comme une ligne de crête ondulante habitée.

+