Étude urbaine de la pointe de la Perrière, Lorient

Maîtrise d’ouvrage
Syndicat mixte du port de Lorient Keroman

Maîtrise d’œuvre
Urbaniste : AIA Territoires
BET : AIA Ingénierie
Paysagiste : Phytolab

Programme
Étude de restructuration/optimisation du port de pêche et aménagements d’espaces à destination du public

Surfaces
10 ha / périmètre d’étude : 145 ha

Livraison 2018

Aujourd’hui, le port de pêche fait l’objet d’un renouveau important, avec notamment des investissements sur les équipements portuaires et halieutiques, et par un programme de démolition. L’étude, à travers sa vision plus globale et stratégique, développe une nouvelle structuration plus efficace et plus en adéquation avec les besoins afin de répondre aux exigences de développement de la filière halieutique bretonne dans une logique de fonctionnalité et de compétitivité accrue.

L’objectif est de proposer une structuration urbaine qui réponde aux besoins professionnels et publics, à la vie diurne et nocturne. Un des enjeux est de pouvoir ponctuellement rendre compatible une activité professionnelle qui est « exigeante », « rude », avec le désir d’ouverture à la ville et à ses habitants, voire au tourisme. Plusieurs leviers peuvent permettre de répondre à cet enjeu, par la programmation, par la stratification des flux, par la scénographie de circuit pédagogique, etc…

Le schéma d’orientation repose sur quatre objectifs :
1. recréer un boulevard urbain calibré pour recevoir de la logistique, axe de desserte efficace et lisible qui sert aussi de vitrine pour le port avec à terme des adresses ;
2. étendre la « zone technique lourde » du port de pêche, maximiser les bords à quai, intégrer les programmes techniques dans ce secteur ;
3. organiser un nouveau foncier, dit « zone d’attraction » du port de pêche, sur environ 5,5 ha, à destination des sociétés pour de la logistique, des bureaux, mais aussi pour le Port center ;
4. étendre « la ville » au contact de sa façade maritime en qualifiant les rues adjacentes.

+